CONNAÎTRE LA FIBRE d’ALPAGA

CONNAÎTRE LA FIBRE d'ALPAGA

Que de malentendus autour de la fibre d’alpaga !
Entre ceux qui pensent que « l’alpaga » est une laine haut de gamme (sans nuances) et ceux qui ont testé une fois et affirment que « l’alpaga, ça pique autant que le mouton », toute la palette d’opinions existe…
Pourtant c’est simple : il y a autant de qualités de fibre d’alpagas… que d’alpagas !
Chaque toison est unique.
La finesse peut aller de 12 microns à… plus de 50 microns parfois !
La densité, le crimp, l’uniformité, la longueur moyenne de la fibre… Autant de facteurs qui caractérisent une toison et qui sont propres à chaque animal, et qui varient d’une année à l’autre…

L’éleveur d’alpagas a (ou devrait avoir) la production de fibre pour objectif premier, et le souci d’améliorer la qualité et la densité de la toison produite par ses animaux, tout autant que le phénotype (la morphologie).
Certes nombre d’acheteurs d’alpagas veulent juste ces animaux pour le loisir, l’entretien d’un parc, la médiation animale… Mais un animal à très belle laine sera tout aussi intéressant pour toutes ces activités, et il pourra initier son propriétaire au plaisir de travailler ou faire travailler une belle laine.
Et si, comme bien souvent, ce propriétaire se prend d’intérêt pour l’élevage et se met à produire des crias avec ses alpagas de loisir, au moins il ne produira pas des alpagas à la fibre de mauvaise qualité dont le destin sera hélas bien obscur… Dans nombre de pays maintenant (y compris la Grande-Bretagne ou la Suisse à nos portes), ces alpagas sans qualité finissent dans les assiettes, il ne faut pas l’ignorer.
Oublier que l’alpaga, introduit comme animal domestique chez nous, est avant tout élevé pour sa toison, et en faire naître n’importe comment, sans raison et sans réflexion, c’est le condamner à courte ou moyenne échéance à devenir un animal de consommation.

La toison d’un alpaga s’apprécie tout d’abord à l’oeil et au toucher, mais l’analyse de fibre est un outil indispensable pour conforter ou infirmer les choix d’élevage, valoriser ses alpagas à la vente et évaluer la qualité réelle des reproducteurs que l’on envisage d’acheter.

Lors de la tonte, quelques centimètres de fibres sont prélevées sur chaque animal, coupées bien au ras de la peau, au milieu du flanc droit.  Cet échantillon est envoyé en laboratoire pour l’analyse.
Depuis 2016 c’est Fibre Lab and Co, laboratoire de la Filature de la Vallée des Saules (Nord), qui assure ce précieux service pour les éleveurs français. Il fallait auparavant envoyer les échantillons à l’étranger, donc peu d’éleveurs le faisaient.

L’analyse complète donne une multitude d’informations sur la fibre et ses caractéristiques, avec un histogramme et même une courbe présentant la variation de croissance du poil depuis la tonte précédente.
Savoir interpréter ces données est essentiel pour apprécier correctement une toison, et pour prendre des décisions d’élevage.

Page suivante : préparer la toison

Articles récents

Naissances 2024

Avec le (beau ?) mois de mai sont arrivées les premières naissances 2024.
Juste une poignée de crias pour le printemps, cette année encore : j’ai choisi depuis l’an dernier de ne plus faire naître entre mi-mai et mi-août, à cause des trop nombreux soucis liés ces derniers années aux épisodes de canicule. Et la réussite des mise-bas de l’automne 2023, avec un taux de soucis très bas, m’a confortée dans ce choix pour les années à venir.

Donc ce sont normalement 5 crias qui vont venir agrandir le troupeau en mai, 3 sont déjà arrivés :
– le craquant BANDIT, né sans souci le 2 mai, fils de Siska de KerLA et Godswell JJ (et donc marron comme il se devait étant donné ses parents), un beau cria costaud de 8.2kg déjà très bien lainé.
– l’adorable BELLISSIMA, fille de ma grise Reine de KerLA et d’AlpacaArte Prophet, cria que je rêvais grise mais qui bien sûr est elle aussi fauve (avec la tête blanche) ! Encore un pied de nez du sort qui me refuse de faire naître du gris depuis 2 ans ! Petit bout de chou de 6kg née très tôt en matinée (5h20 exactement, j’ai surveillé sa maman une partie de la nuit, ayant repéré sur la caméra un comportement inhabituel à 3h du matin !).
– le déjà superbe BRIGAND, né avec difficulté juste après sa demi-soeur Bellissima, à 7h du matin (même papa, AlpacaArte Prophet, et maman ma belle Toundra, primipare, qui a subi une mauvaise déchirure au passage du cria et a dû être recousue en urgence par mon super véto Frederik). Bien entendu mister Brigand, que j’espérais blanc comme maman ou fauve clair comme papa, est… marron !!!

Les 3 premiers crias de 2024

  1. Tonte 2024 Commentaires fermés sur Tonte 2024
  2. Concours Brive 2024 Commentaires fermés sur Concours Brive 2024
  3. Stages du printemps Commentaires fermés sur Stages du printemps
  4. Stage SOINS – 5e édition Commentaires fermés sur Stage SOINS – 5e édition
  5. Charte éthique AFLA Commentaires fermés sur Charte éthique AFLA
  6. Au revoir 2023 Commentaires fermés sur Au revoir 2023
  7. Stages encore Commentaires fermés sur Stages encore
  8. Stage SOINS, 4e édition Commentaires fermés sur Stage SOINS, 4e édition
  9. Déjà l’automne Commentaires fermés sur Déjà l’automne
  10. Stages découverte Commentaires fermés sur Stages découverte
  11. Juillet bien chargé Commentaires fermés sur Juillet bien chargé
  12. Tri des toisons Commentaires fermés sur Tri des toisons
  13. Tonte 2023 Commentaires fermés sur Tonte 2023
  14. Concours de Brive Commentaires fermés sur Concours de Brive
  15. Education Commentaires fermés sur Education
  16. Première naissance 2023 Commentaires fermés sur Première naissance 2023
  17. Salon de Brive-la-Gaillarde Commentaires fermés sur Salon de Brive-la-Gaillarde
  18. Les départs de l’hiver Commentaires fermés sur Les départs de l’hiver
  19. Nouvelles… Commentaires fermés sur Nouvelles…