ALPAGAS MÂLES À VENDRE

MÂLES À VENDRE

Actualisation de la page : SEPTEMBRE 2022

INFORMATION IMPORTANTE :
– tout propriétaire et/ou détenteur de petits camélidés doit avoir un compte au SIRECam
les petits camélidés doivent être pucés et enregistrés au SIRECam à la vente

Vous devez donc, pour être en règle, EXIGER de vos vendeurs un certificat de vente édité par le SIRECam.
Voir page LÉGISLATION.

ÉTHIQUE DE VENTE : merci de lire attentivement
– un mâle n’est vendu seul que si il est assuré de vivre avec au moins un autre alpaga mâle chez son acheteur
– un
jeune mâle (<2 ans) ne devra pas être introduit dans un groupe d’adultes entiers

– les alpagas de KerLA sont pucés, enregistrés au SIRECam, à jour vaccination et vermifuge,
certificat vétérinaire de bonne santé à la vente et le plus souvent bilan ostéo complet. Ils sont manipulés et éduqués au licol et à la longe.
Tests sanitaires supplémentaires sur demande aux frais de l’acheteur (copro – BVD – bTB – ou autre)

La liste des animaux à vendre et les prix peuvent être modifiés sans préavis : veillez à rafraîchir la page sur votre navigateur si vous l’avez déjà consultée.

Disponibles : crias mâles nés en 2021

Excellentes analyses de fibre (de 15.2 à 17.5µ)
Belles génétiques
Qualité reproduction
Vente pour loisir sous condition de castration

TONNERRE de KerLA - noir - né en août 2021 - RÉSERVÉ
TANGO de KerLA - fauve foncé - né en septembre 2021 - 17.5µ
TAZZ de KerLA - marron clair - né en septembre 2021 - 17.2µ
TITAN de KerLA - bay black - né en août 2021 - 15.2µ


Me contacter pour tout renseignement

Jeunes adultes et mâles reproducteurs

QOBALT de KerLA
True black

Né le 30 septembre 2018

Père : Godswell CANTABRIA (noir) par Inca DEBUT (noir)
Mère : ONDINE de KerLA (grise) par Lightfoot MALDOONE (gris)

Très beau mâle bien conformé, d’une génétique très intéressante qui garantit une qualité de fibre durable dans le temps.
Sa toison est d’un vrai noir profond, d’une finesse et d’une longueur remarquables 
(voir ses analyses dans la fiche détaillée)
Qobalt ne sera disponible qu’à partir de l’automne 2022

Voir sa fiche ICI                Prix : 2400€HT (+TVA)

QOBALT de KerLA - Photo de septembre 2022

SHERKAN de KerLA
Appaloosa

Né le 17/06/2020

Père : Farrlacey SYLVESTER (appaloosa)
Mère : PERLE de KerLA (bay black) – Lignée Inca Jack of Spades

Beau mâle à la robe très originale, transmise par son père SYLVESTER dont il est le portrait craché.
Mâle précoce, 1ère saillie (réussie) à 27 mois.
Belle morphologie, tête très expressive.
Toison dense de belle qualité, rare, avec une finesse correcte qui devrait rester très stable dans le temps, comme celle de ses deux parents.
Analyse de fibre :
– 1e tonte (2021) : 17.6µ  SD 3  cf 100%  curv 40.5°/mm
– 2e tonte (2022) : 22.1µ  SD 4.1  cf 97%  curv 34.7°/mm

Voir sa fiche ICI   (à venir)          Prix : 3200€HT (+TVA)

SOYEUX de KerLA
Blanc

Né le 19 mai 2020

Père : Farrlacey SYLVESTER (appaloosa)
Mère : GYPSEE des Prés du Marsault (blanche)

Beau mâle bien conformé, précoce car déjà avéré à 2 ans seulement.
Belle morphologie, tête très expressive.
Toison dense de très belle qualité, d’une grande stabilité entre la 1ere et la 2e tonte, avec une finesse remarquable et beaucoup de crimp.
Analyse de fibre :
– 1e tonte (2021) : 17.1µ  SD 3.4  cf 100%  curv 48.1°/mm
– 2e tonte (2022) : 17.1µ  SD 3.4  cf 100%  curv 51°/mm

Voir sa fiche ICI   (à venir)          Prix : 1800€HT (+TVA)

Rubrique « L’info en plus » :

Les prix varient sensiblement si un mâle est acheté pour le loisir ou dans un objectif de reproduction.

Il n’y a pas encore en France de studbook permettant de vendre un alpaga avec ou sans ses droits à reproduction, donc pour les mâles la castration est le seul moyen de garantir qu’un animal acheté pour le loisir ne sera pas utilisé comme reproducteur à tort et à travers, au détriment de l’éleveur, de la qualité du cheptel national et donc de la filière toute entière.

C’est pourquoi je ne vends que des mâles castrés pour les achats d’animaux de loisir (ou avec un engagement de castration si trop jeune pour être castrés dans l’élevage avant le départ).
D’ailleurs les mâles castrés sont préférables pour la compagnie et le loisir : c’est largement admis chez les chevaux, mais hélas encore peu répandu chez les petits camélidés. Certes les entiers ne sont pas aussi compliqués à gérer que dans d’autres espèces, mais les mâles arrivés à maturité peuvent se bagarrer violemment, avec des cris impressionnants qui perturbent le voisinage, et les blessures ne sont pas rares. La vie est plus tranquille avec des mâles castrés, calmes et curieux de tout 😉

Pour un mâle vendu comme reproducteur, le prix de vente est établi en fonction de la qualité (génétique, morphologie, fibre…). Comme il est difficile d’estimer avec justesse le potentiel reproducteur d’un mâle très jeune, je préfère garder mes jeunes mâles les plus prometteurs au moins jusqu’à leurs 2 ou 3 ans, afin d’avoir au minimum deux tontes et un bon développement physique pour juger de leur qualité et les vendre en connaissance de cause. Parfois d’ailleurs ils ne sont proposés à la vente qu’après avoir fait une saison de saillies.

La plupart des acheteurs néophytes pensent qu’un adulte sera forcément vendu moins cher qu’un cria, dans l’idée que « il vous reste sur les bras, on vous en débarrasse ». Référence bien sûr à l’élevage canin, où une non-vente dans les premiers mois entraîne une réduction significative des prix… Nous sommes ici dans un schéma inverse, où les animaux les plus prometteurs sont justement gardés pour les valoriser ! C’est plus cohérent d’acquérir comme reproducteur un jeune adulte prêt à saillir ou qui saillit déjà. Mais bien sûr un jeune adulte ou un reproducteur avéré, si sa qualité est confirmée par le temps, aura un prix nettement plus élevé qu’un cria, ne serait-ce que parce que l’éleveur l’a entretenu soigneusement pendant plusieurs années et a assumé les coûts et les risques pendant sa croissance !

J’avoue que j’ai du mal à comprendre le monde des éleveurs d’alpagas : on achète (cher) des reproducteurs de qualité, aux génétiques reconnues, on les élève avec soin, avec un suivi vétérinaire attentif et une alimentation de qualité… Mais les crias mâles (majoritaires dans les naissances) sont considérés par trop d’éleveurs comme du « rebut » qu’il faut brader au sevrage pour « vider » les prés » pour les crias suivants… Les prix sont souvent ridiculement bas et bien en-dessous des coûts de revient.
Comment un éleveur professionnel peut-il considérer ces ventes à perte comme normales ?  Pourquoi cette vue à ultra court terme, ce comportement stupide qui alimente  le marché des éleveurs amateurs en bonnes génétiques à moindre frais et contribue à la fois à la dégringolade des prix de vente et à l’explosion de la consanguinité et des animaux à problèmes ?
Il vaut mieux produire moins, mais produire mieux, et ne vendre des reproducteurs qu’aux éleveurs en castrant systématiquement les mâles destinés au loisir
Et surtout il faut arrêter de considérer les mâles comme du rebut quand ils ne sont pas exceptionnels ! Un mâle de loisir sympa, facile, bien éduqué et avec une bonne laine, a une valeur marchande réelle, même castré, il faut le valoriser comme animal de loisir et de compagnie !

Quelques mâles vendus :

AlpacaArte ROYAL STORM, né en 2018 - VENDU
RIVAGE
RIVAGE de KerLA, né en octobre 2019 - VENDU
SIRIUS - né 2020
SIRIUS de KerLA, né en juillet 2020 - VENDU
QUO VADIS de KerLA, né le 24 juin 2018 - VENDU
20201014_135610 (Copier)
SANGHA de KerLA - né le 17 juin 2020 - VENDU
IMG_20200616_181245_065
PIXEL de KerLA - né e, septembre 2017 - VENDU
ODIN, né en 2016
ODIN de KerLA - né en juin 2016 - VENDU
PRINCE NOIR de KerLA - oct 2017 - Première tonte : 17,1µ - SD : 3,6
PRINCE NOIR de KerLA - né en octobre 2017 - VENDU
RADJAH de KerLA - né en octobre 2019 - VENDU
ROMÉO de KerLA - né en juillet 2019 - VENDU
MADEG de KerLA - né en mai 2014 - VENDU
JOYEUX de MR - né en octobre 2013 - VENDU
PHOENIX de KerLA - né en septembre 2017 - VENDU
PERCEVAL de KerLA - né en juin 2017 - VENDU
QOBRA de KerLA - né en août 2018 - VENDU
PÉGASE de KerLA - né en septembre 2017 - VENDU
MIKA de KerLA - né en septembre 2014 - VENDU
MAESTRO de KerLA - né en juin 2014 - VENDU
OMEGAde KerLA - né en novembre 2016 - VENDU
POP CORN de KerLA - né en juin 2017 - VENDU
POPEYE de KerLA - né en mars 2017 - VENDU
OUZO de KerLA - né en septembre 2016 - VENDU
ORSO de KerLA - né en septembre 2016 - VENDU
OURAL de KerLA - né en septembre 2016 - VENDU
OPIUM de KerLA - né en juin 2016 - VENDU
NÉO de KerLA - né en avril 2015 - VENDU
NICKEL de KerLA - né en juin 2015 - VENDU
MAVERICK de KerLA - né en 2014 - VENDU
MANDRAKE de KerLA - né en 2014 - VENDU
LAOUEN de KerLA - né en 2013 - VENDU
RÉGAL de KerLA - oct 2019
RÉGAL de KerLA, né en octobre 2019
SKIPPY - né 2020
SKIP de KerLA, né en août 2020 - VENDU
Meon Valley CARROUGES - né en juin 2017 - VENDU
REGGAE de KerLA né en juin 2019 - VENDU
20200920_093420 (Copier)-
SAPHIR de KerLA né en mai 2020 - VENDU
OKEE de KerLA né en juin 2016 - VENDU
NIAOULI de KerLA né en 2015 - VENDU
REBELLE de KerLA né en août 2019 - VENDU
REVE de KerLA né en août 2019 - VENDU
RELAX de KerLA né en octobre 2019 - VENDU
RAFT de KerLA né en juin 2019 - VENDU
Vaux Hardys PATCH - né en août 2014 - VENDU
ONYX de KerLA - né en octobre 2016 - VENDU
QENNY de KerLA - né en juin 2018 - VENDU
QARBONE de KerLA - né en juin 2018 - VENDU
PHOEBUS de KerLA - né en septembre 2017 - VENDU
PETIT PRINCE de KerLA - né en juillet 2017 - VENDU
OURAK de KerLA - né en octobre 2016 - VENDU
OHM de KerLA - né en septembre 2016 - VENDU
PIRATE de KerLA - né en mars 2017 - VENDU
PALADIN de KerLA - né en juin 2017 - VENDU
Farrlacey PICASSO - né en juillet 2008 - VENDU
NERYS de KerLA - né en septembre 2015 - VENDU
OURANO de KerLA - né en septembre 2016 - VENDU
OTHELLO de KerLA - né en juillet 2016 - VENDU
NEPTUNE de KerLA - né en mai 2015 - VENDU
MOKA de KerLA - né en 2014 - VENDU
MAGAN de KerLA - né en 2014 - VENDU
KIWI de KerLA - né en 2012 - VENDU

Articles récents

La tonte des crias

La tonte des alpagas de l’élevage a lieu courant mai chaque année, mais désormais je prends soin aussi, quand c’est possible, de faire une première tonte estivale à mes crias du début de saison.

C’est une pratique courante chez beaucoup d’éleveurs à l’étranger, mais encore très confidentielle en France, le manque de tondeurs expliquant sans doute cela.
Tondre soi-même donne une souplesse dans le choix de la date de tonte, afin de s’adapter à la météo et à l’âge des crias, le tout dans un minimum de stress.

Tondre un cria (à partir de 3 semaines d’âge) permet de favoriser sa croissance et son bien-être en le délestant d’une toison déjà bien longue à la naissance et vite encombrante, surtout avec un été caniculaire comme cette année.
De plus pour nous qui travaillons la laine, une toison de cria non tondu est quasiment impossible à trier correctement, l’extrémité des poils qui a baigné dans le liquide amniotique est fourchue et retient toutes les saletés, comme du velcro.

Voici la page que je viens de consacrer à ce sujet : la tonte des crias

  1. Travaux d’été Commentaires fermés sur Travaux d’été
  2. Juin en dents de scie Commentaires fermés sur Juin en dents de scie
  3. Crias 2022, c’est parti ! Commentaires fermés sur Crias 2022, c’est parti !
  4. Tonte 2022 Commentaires fermés sur Tonte 2022
  5. Premières tontes Commentaires fermés sur Premières tontes
  6. Un super stage ce week-end Commentaires fermés sur Un super stage ce week-end
  7. L’année avance… Commentaires fermés sur L’année avance…
  8. Stage exceptionnel en avril ! Commentaires fermés sur Stage exceptionnel en avril !
  9. Bonne année 2022 Commentaires fermés sur Bonne année 2022
  10. Bilan 2021 Commentaires fermés sur Bilan 2021
  11. Été indien Commentaires fermés sur Été indien
  12. Déjà l’automne… Commentaires fermés sur Déjà l’automne…
  13. Triste jour Commentaires fermés sur Triste jour
  14. Drôle d’été 2021 Commentaires fermés sur Drôle d’été 2021
  15. Foin 2021 Commentaires fermés sur Foin 2021
  16. Laines encore… Commentaires fermés sur Laines encore…
  17. Tonte, pluie et vent Commentaires fermés sur Tonte, pluie et vent
  18. Suris for ever Commentaires fermés sur Suris for ever
  19. Premières naissances Commentaires fermés sur Premières naissances