Fibres brutes d’alpaga

FIBRES BRUTES D’ALPAGA

Je transforme artisanalement l’essentiel de ma production en fil de laine (filage main dans mon atelier ou filage en micro-filature française). Je propose toutefois à la vente quelques lots de fibre brute de qualité, soigneusement triée, identifiée avec le nom de l’animal producteur et l’analyse faite en labo après la tonte.

Comment commander ?

Contactez-moi par mail ou par téléphone pour m’expliquer la qualité de fibre que vous recherchez, en fonction de votre projet, et je vous enverrai un devis.

  • Pour la catégorie 1 (fibres de 14 à 24 microns et longueur minimum 7cm) : les prix sont en fonction des qualités intrinsèques de la toison : un échantillon de chaque toison est analysé en laboratoire après la tonte, et le prix de vente dépend de cette analyse et de l’appréciation de l’uniformité de la fibre lors du tri. Les tarifs sont de 50 à 90€HT du kg trié.
  • Pour la catégorie 2 (fibre des animaux plus âgés, ou fibre du cou, du ventre, des cuisses), je propose des lots à la demande (par 500g minimum), de 10€HT à 25€HT/kg selon la qualité. Ces fibres sont idéales pour le feutrage ou le rembourrage, et certaines peuvent être filées.

NOTE pour l’acheteur à la recherche de fibres d’alpagas :

Je vous invite à consulter ma page CONNAITRE LA FIBRE, vous comprendrez que toutes les toisons d’alpaga ne se valent pas, loin de là, et que connaître la qualité d’une toison grâce à son analyse évite bien des déceptions. Vendre « de l’alpaga » avec un tarif unique au kilo ou à la toison, comme on le voit hélas si souvent, est absurde : c’est encourager à produire des toisons épaisses, lourdes et donc plus rémunératrices que les toisons fines

Une toison n’est pas un sous-produit de l’alpaga qu’on brade juste pour éviter de la jeter ! Produire une belle fibre, c’est en principe la raison d’être d’un élevage d’alpagas, et tous les efforts de l’éleveur sont tournés vers l’amélioration permanente de la qualité des toisons tout autant que du modèle et du caractère de ses animaux, avec une éthique d’élevage rigoureuse et coûteuse.

Un alpaga n’offre qu’entre 1 et 2kg de fibre de première catégorie chaque année, selon son âge et sa densité, rarement plus, avec une diminution progressive de la qualité du poil au fil des ans : les jeunes producteurs de bonne fibre permettent donc, en outre, l’entretien de ceux qui prennent de l’âge, puisque nos animaux ont le bonheur de vieillir et prendre leur retraite dans nos élevages.

Je ne vends pas de la fibre d’alpaga de première catégorie à 20€/kg tout simplement parce que ce prix ne couvre même pas le coût de la tonte, ça n’a aucun sens compte tenu du travail fourni en amont pour obtenir cette précieuse toison de quelques centaines de grammes…. Le prix de mes meilleures toisons (triées, prêtes à filer) est de 80 à 90€HT du kilo. Je comprends que cela paraisse exorbitant au néophyte habitué aux prix du bon Coin, mais même vendue à ce prix, une toison est loin de couvrir le coût de la tonte et de l’entretien de l’animal producteur pendant une année, encore moins les investissements et le temps de travail de l’éleveur.

Merci de vous intéresser aux fibres de qualité, je suis à votre disposition pour vous renseigner de mon mieux.

Retour boutique

 

Articles récents

La tonte des crias

La tonte des alpagas de l’élevage a lieu courant mai chaque année, mais désormais je prends soin aussi, quand c’est possible, de faire une première tonte estivale à mes crias du début de saison.

C’est une pratique courante chez beaucoup d’éleveurs à l’étranger, mais encore très confidentielle en France, le manque de tondeurs expliquant sans doute cela.
Tondre soi-même donne une souplesse dans le choix de la date de tonte, afin de s’adapter à la météo et à l’âge des crias, le tout dans un minimum de stress.

Tondre un cria (à partir de 3 semaines d’âge) permet de favoriser sa croissance et son bien-être en le délestant d’une toison déjà bien longue à la naissance et vite encombrante, surtout avec un été caniculaire comme cette année.
De plus pour nous qui travaillons la laine, une toison de cria non tondu est quasiment impossible à trier correctement, l’extrémité des poils qui a baigné dans le liquide amniotique est fourchue et retient toutes les saletés, comme du velcro.

Voici la page que je viens de consacrer à ce sujet : la tonte des crias

  1. Travaux d’été Commentaires fermés sur Travaux d’été
  2. Juin en dents de scie Commentaires fermés sur Juin en dents de scie
  3. Crias 2022, c’est parti ! Commentaires fermés sur Crias 2022, c’est parti !
  4. Tonte 2022 Commentaires fermés sur Tonte 2022
  5. Premières tontes Commentaires fermés sur Premières tontes
  6. Un super stage ce week-end Commentaires fermés sur Un super stage ce week-end
  7. L’année avance… Commentaires fermés sur L’année avance…
  8. Stage exceptionnel en avril ! Commentaires fermés sur Stage exceptionnel en avril !
  9. Bonne année 2022 Commentaires fermés sur Bonne année 2022
  10. Bilan 2021 Commentaires fermés sur Bilan 2021
  11. Été indien Commentaires fermés sur Été indien
  12. Déjà l’automne… Commentaires fermés sur Déjà l’automne…
  13. Triste jour Commentaires fermés sur Triste jour
  14. Drôle d’été 2021 Commentaires fermés sur Drôle d’été 2021
  15. Foin 2021 Commentaires fermés sur Foin 2021
  16. Laines encore… Commentaires fermés sur Laines encore…
  17. Tonte, pluie et vent Commentaires fermés sur Tonte, pluie et vent
  18. Suris for ever Commentaires fermés sur Suris for ever
  19. Premières naissances Commentaires fermés sur Premières naissances