NOTIONS D’ÉLEVAGE

NOTIONS D'ÉLEVAGE

Quelle que soit l’espèce, détenir un animal ne s’improvise pas – et encore moins se lancer dans l’élevage. Il est nécessaire de s’informer et de se former pour assurer le bien-être et la bonne santé des animaux.
Pour les alpagas et lamas, ce besoin d’information est accru. Bien que domestiqués depuis plus de 4000 ans sur les hauts plateaux andins, ils n’ont essaimé dans le reste du monde que très récemment et ont conservé beaucoup de particularités comportementales et physiologiques liées à leur milieu d’origine, et hélas encore mal connues.

Pour une première approche, je vous propose quelques réponses simples sur la page suivante :
         Questions fréquentes

Si vous souhaitez approfondir, j’ai conçu pour vous informer des rubriques thématiques, complétées et remaniées régulièrement au fil des années (cliquez sur le titre) :

Informez-vous bien avant d’acheter vos premiers alpagas !

Le néophyte fonctionne souvent au coup de coeur sur une annonce attractive, et s’il a la malchance de tomber sur un vendeur sans scrupule (comme il y en a beaucoup, il suffit de parcourir les annonces du Bon Coin pour s’en rendre compte), peu de conseils sérieux lui seront apportés.
Le maquignon trop heureux d’avoir ferré sa proie sait rassurer mielleusement, en se prétendant (bien sûr) éleveur qualifié : « pas de souci : un bout de pré, un mouton comme copain, un peu de foin en hiver, c’est tout bon, votre alpaga n’a besoin de rien d’autre, ça coûte rien à entretenir ces bêtes-là »…
Et quelques semaines ou mois plus tard le malheureux propriétaire, à la peine avec son alpaga amaigri et malade, appelle à la chaîne tous les éleveurs professionnels qu’il peut trouver, en panique, pour leur demander de jouer les vétérinaires et l’aider à sauver son animal rongé par le stress de la solitude et/ou le parasitisme transmis par des compagnons de pré inadaptés…

Car oui, même s’il ne s’agit que d’entretenir quelques alpagas de compagnie, certaines erreurs peuvent avoir de lourdes conséquences tant au niveau de la santé que du comportement des animaux.

Se former correctement demande un peu d’efforts et de responsabilisation. Se contenter des forums des réseaux sociaux est risqué : on y trouve toutes les affirmations possibles et leur contraire, sans savoir si celui qui les profère a de réelles connaissances !

Les stages de découvertes ou de formations approfondies que proposent les éleveurs et/ou les associations de petits camélidés permettent d’acquérir les notions indispensables au bien-être des animaux. Je ne peux que vous inviter à vous rapprocher des associations, et notamment l’AFLA (Association Française des Lamas et Alpagas) – site : lamas-alpagas.org.

La lecture permet aussi de découvrir à votre rythme des informations passionnantes sur les petits camélidés :

* En langue française, la « bible » indispensable est le manuel de Christiane et Bernard Giudicelli (et seul livre en français à l’heure actuelle) : « Lamas et alpagas – Les connaître, les élever » Christiane et Bernard GIUDICELLI (disponible sur le site A.L.P.E.S.)

* En langue anglaise, la documentation sérieuse abonde sur Internet, avec des publications de cliniques vétérinaires spécialisées, d’éleveurs chevronnés ou d’associations (comme le BAS anglais) ; des fiches administratives émanant des ministères de l’agriculture dans des pays où l’élevage des petits camélidés est beaucoup plus en avance que chez nous (Canada, USA, Australie, Nouvelle-Zélande…) ; et aussi des forums très intéressants.
Vous pouvez aussi enrichir votre bibliothèque avec nombre de livres sur l’élevage, l’éducation des alpagas, ou les soins vétérinaires (et notamment vous procurer l’un des 2 principaux manuel vétérinaires américains, très complets : le plus aisé à trouver est l’excellent Llama and Alpaca Care (photo ci-dessous). L’autre, Medecine and Surgery of Camelids – M.E. FOWLER , est quasiment introuvable dans sa dernière édition datant de 2010. Une 4e édition doit être publiée en 2022, mais son coût annoncé est très élevé.

Articles récents

La tonte des crias

La tonte des alpagas de l’élevage a lieu courant mai chaque année, mais désormais je prends soin aussi, quand c’est possible, de faire une première tonte estivale à mes crias du début de saison.

C’est une pratique courante chez beaucoup d’éleveurs à l’étranger, mais encore très confidentielle en France, le manque de tondeurs expliquant sans doute cela.
Tondre soi-même donne une souplesse dans le choix de la date de tonte, afin de s’adapter à la météo et à l’âge des crias, le tout dans un minimum de stress.

Tondre un cria (à partir de 3 semaines d’âge) permet de favoriser sa croissance et son bien-être en le délestant d’une toison déjà bien longue à la naissance et vite encombrante, surtout avec un été caniculaire comme cette année.
De plus pour nous qui travaillons la laine, une toison de cria non tondu est quasiment impossible à trier correctement, l’extrémité des poils qui a baigné dans le liquide amniotique est fourchue et retient toutes les saletés, comme du velcro.

Voici la page que je viens de consacrer à ce sujet : la tonte des crias

  1. Travaux d’été Commentaires fermés sur Travaux d’été
  2. Juin en dents de scie Commentaires fermés sur Juin en dents de scie
  3. Crias 2022, c’est parti ! Commentaires fermés sur Crias 2022, c’est parti !
  4. Tonte 2022 Commentaires fermés sur Tonte 2022
  5. Premières tontes Commentaires fermés sur Premières tontes
  6. Un super stage ce week-end Commentaires fermés sur Un super stage ce week-end
  7. L’année avance… Commentaires fermés sur L’année avance…
  8. Stage exceptionnel en avril ! Commentaires fermés sur Stage exceptionnel en avril !
  9. Bonne année 2022 Commentaires fermés sur Bonne année 2022
  10. Bilan 2021 Commentaires fermés sur Bilan 2021
  11. Été indien Commentaires fermés sur Été indien
  12. Déjà l’automne… Commentaires fermés sur Déjà l’automne…
  13. Triste jour Commentaires fermés sur Triste jour
  14. Drôle d’été 2021 Commentaires fermés sur Drôle d’été 2021
  15. Foin 2021 Commentaires fermés sur Foin 2021
  16. Laines encore… Commentaires fermés sur Laines encore…
  17. Tonte, pluie et vent Commentaires fermés sur Tonte, pluie et vent
  18. Suris for ever Commentaires fermés sur Suris for ever
  19. Premières naissances Commentaires fermés sur Premières naissances